US CAVALRY

L'industrie du cinéma américaine a parfois ; par manque d'inspiration ou pour voir ce que cela peut donner ; l'idée de refaire un film qui a été créé il y a plusieurs années. Ce que l'on nomme souvent de "remakes" voire dans certains cas de "reboot". Ces reprises sont basées sur des films cultes ou des films étrangers pour les adapter à leur culture. Avec plus ou moins de bohneur. On peut avoir de très bons films ou se retrouver avec un infâme nanar. Bref, la même idée m'a traversé l'esprit, je vais donc créer un remake de l'un de mes premiers dessins en grand format et faire en sorte qu'il soit plus abouti. Ce dessin de 2012 relançait mon activité graphique après plus de 20 ans pour être passé à la photo. Ma technique était balbutiante, peu assurée et j'étais encore loin de l'hyper-réalisme. Je n'y suis pas encore mais petit à petit...

Ce dessin est "US Cavalry West Mitten Butte". 

J'en était très satisfait à l'époque mais aujourd'hui, il faut être réaliste, il a plus l'allure d'un croquis d'essai, d'une esquisse que d'un dessin abouti.

Monument Valley, par exemple ; manque de relief, de détails, de contraste...je trouve ce paysage bâclé.

Le personnage est statique, il manque de naturel, il pose pour la photo. Le cheval, dessiné de profil, on dirait que le cavalier pose à côté d'une figurine en contreplaqué. Le sol n'a pas de texture. On dirait que le cavalier à droite a été dessiné à la va vite (ce qui est un peu vrai!).

Donc bientôt la prochaine sortie du remake, en commençant par
une recherche sur le web d'une photo de West Mitten avec une lumière moins plate qui souligne le relief. Il devrait y avoir deux cavaliers, toujours de la cavalerie US, peut-être un 3ème et un chien (mascotte de la compagnie). Chevaux montés, en mouvement, de 3/4 face...du lourd et du boulot en perspective. D'autant plus de boulot que le format du dessin sera double. Je vais utiliser une feuille double raisin: 100cmX70cm.

Il y aura une autre innovation lors de ce travail. Je vais photographier chaque étape du dessin. De la feuille blanche au dessin final, en passant par le crayonné des lignes et des formes et les étapes de la "mise au noir". Au final, si tout va bien, je mettrai ces images en ligne façon timelapse. 

A suivre...

West mitten

 

Début du dessin au trait.

Dessin au trait avant mise au noir

Dessin au trait

Finalement, je n'ai pas attaqué la mise au noir tout de suite. J'ai préféré poser des points de repère sur le dessin pour ne pas avoir à le faire pendant la mise au noir. Ces points de repère sont des accidents de terrain, des buissons, les cassures de la roche, des gros blocs de grès etc. Pour coller au plus près de la réalité du site de West Mitten. Cela a ajouté 6h30 de boulot en plus, soit au total 19h 30' environ pour le trait. Pour être franc, Monument Valley ne se dessine pas de mémoire, ne s'invente pas et il faut être exact, hyperéalisme oblige. Je suis donc parti d'une photo de West Mitten que j'ai, comme d'hab, trouvée sur le web. Trouver une photo de Monument Valley est facile sur le web, il y en a des tonnes. Mais il me fallait une image au bon angle de pris de vue pour coller au premier dessin. Plus détaillée, nette, contrastée, et qui me laisse de la place en premier plan pour intégrer 2 ou 3 cavaliers avec une bonne cohérence de profondeur de champ. J'expliquerai les détails des personnages plus loin, plus proches de la cavalerie US des guerres indiennes que celle romancée des films de Ford ou Hawks. 

P1010246b 4

14

Avancement du dessin au 24 novembre 2018.

Dessin au 8 février.

Finition du ciel

Finition du ciel

Sur ce dernier post, le ciel est terminé. Je tenais à le faire avant de poursuivre le reste du dessin pour éviter de tacher les parties terminées. Mais quelle galère, ça a été vraiment le plus ennuyeux à faire. Cela m'a pris une bonne dizaine d'heures. J'ai malheureusement fait des faux plis un peu partout sur la feuille en la roulant, ce qui m'a posé énormément de soucis pour avoir un gris uniforme sur toute la surface. Les plis bloquaient le crayon lors des passages répétés et le graphite s'accumulait d'un côté ou l'autre du pli...gommages, "regrisages" et regommages...galère quoi!  Je n'ai pas utilisé d'estompe ni de lissage au doigt. Sur une surface aussi grande, j'aurais eu de grandes zones de niveaux de gris différents en fonction de l'appui inégal que j'aurait appliqué sur la feuille. J'ai donc passé les crayons par couches successives jusqu'à obtenir le gris voulu. En commençant par des mines de 0.7 et en terminant par du 0.2 pour remplir les inévitables zones claires.

Détail du dessin: les cavaliers

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site